L'ONG GREEN SÉNÉGAL FORME LES ACTEURS DE LA PÊCHE SUR LE CADRE JURIDIQUE DE L'EXPLOITATION DU PÉTROLE ET DU GAZ POUR FAIRE FACE AUX PROBLÉMATIQUES SOCIO-ENVIRONNEMENTALES..

L'ONG GREEN SÉNÉGAL FORME LES ACTEURS DE LA PÊCHE SUR LE CADRE JURIDIQUE DE L'EXPLOITATION DU PÉTROLE ET DU GAZ POUR FAIRE FACE AUX PROBLÉMATIQUES SOCIO-ENVIRONNEMENTALES.
Après Kayar , le groupe de Recherches et d'études environnementales ( Green Sénégal) a organisé un atelier de formation de deux jours (les 10 et 11 juillet 2021) pour les membres du comité d'alerte et de veille évoluant dans le secteur de la pêche sur le cadre juridique de l'exploitation du gaz et du pétrole à Saint-Louis.
Toutes les organisations communautaires , associations de pêche , des membres du conseil local de pêche (Clpa) , ont participé à cette capacitation dirigée par des experts venus de Dakar .
A travers des séries de questions, réponses , les formateurs ont d'abord évalué le niveau de connaissance basique des participants dans le domaine des hydrocarbures.
Les sujets comme les aspects juridiques et environnementaux des industries extractives , le contenu local , le code de l'environnement, le code pétrolier, ainsi que celui gazier ont fait l'objet de présentations , suivis de discussions et échanges , qui ont été très riches en enseignement entre formateurs et formés.
Le projet de l'exploitation du gaz a été présenté , ainsi que le calendrier opérationnel.
Issa thiaw représentant Green Sénégal et facilitateur de la formation a magnifié l'activité qui selon lui entre dans le cadre de sensibiliser les populations par rapport à l'exploitation imminente du gaz. Il a rappelé que c'est le gaz qui sera exploité et il faut former les acteurs de la pêche sur le règlement juridique, pour que chacun puisse prendre les précautions nécessaires.
" La chance de Saint louis est que les acteu ont des notions sur l'exploitation du gaz . Ce sont 25 membres du comité d'alerte et de veille qui sont sélectionnés et formés par des experts venus de Dakar et qui maîtrisent leurs sujets. " a t'il expliqué.
Le patron de Green Sénégal à Saint-Louis s'est dit satisfait du comportement des acteurs qui ont eu des échanges riches , avec un passage en revue de tous les problèmes afférents à l'exploitation du gaz.
Le but recherché est d'accompagner et d'appuyer les communautés à la base, pour mieux connaître le plan juridique réglementaire et passer en revue tous les problèmes relatifs à la future exploitation du gaz. a fait savoir Issa Thiaw.
Coordonnateur des activités du projet pétrolier et gazier de Green Sénégal, Ibrahima Ndiaye est revenu sur le projet qui est un financement de la mava , à travers le PRCM avec Green Sénégal comme partenaire qui se charge de la stratégie 2 qui consiste à renforcer la capacité des acteurs au niveau des deux sites de kayar et Saint-Louis.
L'objectif est d'influencer les décideurs à prendre en compte les préoccupations des populations qui sont dans la zone côtière où le gaz sera exploité.
" Après les Réunions d'information tenues au niveau des deux sites de kayar et Saint-Louis et la mise en place du comité de veille et d'alerte, l'étape suivante était de renforcer les acteurs de Saint-Louis , après ceux de kayar, pour leur permettre de faire face à l'environnement juridique, par rapport au contenu local , au code pétrolier , de manière globale aux lois et règlements qui régissent l'exploitation du projet pétrole et du gaz." a affirmé Ibrahima Ndiaye qui a précisé que la prochaine étape, il est prévue une visite d'échanges entre acteurs de Saint louis et kayar à Djifer , zone exposée à l'exploitation du pétrole, pour échanger leurs expériences par rapport aux formations qu'ils ont reçu , par rapport aux impacts constatés au niveau de la phase exploration.
Amadou Hady dit Baye Diallo , président du comité d'alerte et de veille pour l'exploitation du gaz et du pétrole à Saint-Louis s'est dit satisfait de la formation qui est venue à son heure.
" Depuis la phase exploratoire avec Cosmos , on a toujours été là . Avec une telle richesse à exploiter, on doit éviter les problèmes entre la communauté, l'état et les partenaires, d'où l'importance de cette formation. " dixit Baye Diallo.
Néanmoins, pour lui , il y' a des impacts , puisque la pêche a été touchée, mais une organisation comme bp échange beaucoup avec les communautés et les accompagne dans le cadre de sa responsabilité d'entreprise (Rse).
" Mais , on attend plus des autorités et de la société exploitante , c'est pourquoi les préoccupations et plaintes sont nombreuses. ". a t'il conclu.
Dans une démarche inclusive , l'Ong Green Sénégal chargée du volet formation en vue de l'exploitation du gaz et du pétrole compte mener à bien la mission qui lui est assignée, avec l'organisation d'activités d'informations et de communication , pour faire face aux problématiques socioenvironnementales qui touchent la communauté.
D'autres séances de mise à niveau sont également prévues pour les communautés qui sont impactées par l'exploitation des ressources pétrolières et gazières.
BAYE DIAGNE

Commentaires

Publier un commentaire