ENCORE UNE TENSION AU SOLEIL , LA JOURNALISTE DIE MATY FALL MISE A PIED PAR YAKHAM MBAYE POUR UNE SEMAINE.

Encore une nouvelle tension sociale au sein du quotidien national Le Soleil. Et toujours la même cause : une confrontation entre le directeur général Yakham et un des travailleurs. Cette fois-ci, c'est le prolongement de l'affaire Dié Faty Fall. La journaliste fait l'objet d'une mise à pied de 7 jours prise le 13 octobre dernier.
Cette mesure fait suite à son différend avec la direction au sujet du traitement de l'actualité politique. Membre du Parti socialiste dont elle est la porte-parole adjointe, Dié Faty Fall a invoqué la clause de conscience pour ne plus traiter l'actualité politique nationale, afin d'éviter un conflit d'intérêt.
Une décision à laquelle s'est opposée le directeur général Yakham Mbaye qui pense que quand on invoque la clause de conscience, ça doit être en rapport avec la ligne éditoriale et non la position du rédacteur ou de la rédactrice.
À signaler que le dossier ne se limite pas uniquement sur ce point. Dié Maty Fall avait déclaré récemment être victime d'acharnement de la part de Yakham Mbaye qui lui interdit ses papiers sur l'actualité internationale. Yakham avait rétorqué que c'est parce que ces articles peuvent nuire à la diplomatie sénégalaise, puisque venant d'un média public.
Dié Maty avait également ajouté que Yakham lui a dit que la rédaction avait besoin de quelqu'un pour animer une rubrique sur la cuisine, la mode… Ce que la dame avait mal pris, considérant que c'est parce qu'elle est femme qu'on lui propose de telles tâches

Commentaires

Publier un commentaire